Le Fado, la saudade Portugaise

 

Inscrit en 2011 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, le Fado est plus qu'un chant, c'est une complainte puissante qui questionne un destin contre lequel on ne peut rien. Mélopée dérivée des poésies chantées par les troubadours du moyen-age, chant d'origine mauresque ou afro-brésilienne, les hypothèses ne manquent pas sur l'origine du Fado.

Print Friendly and PDF

Le fado est une musique typique qui fait partie de la culture de Lisbonne mais aussi du patrimoine mondial de l’humanité. Son étymologie regroupe différents termes tel que : dire, destin, prédestiner. En Portugais, l’on parle de “Saudade”.  Le fado est apparu au 19e S., il est désormais extrêmement répandu. 

Il existe deux grands types au Portugal, le fado de Lisbonne et celui de Coimbra : le Fado du Vagabond à celui des érudits. 

Il existe aussi deux catégories d’établissements qui proposent d’écouter du Fado à Lisbonne : soit les « grandes institutions », soit les petits lieux.

Nous recommanderons de profiter de cette musique dans des lieux petits et qui sont aussi plus sympathiques mais pas forcément moins onéreux que les grandes maisons. De plus, ils sont parfaits pour les novices car l’ambiance est détendue, le Fado devient accessible et simple, tout comme la cuisine ! 

Fado Lisbonne

Le Fado dans une "grande maison"

Si vous souhaitez privilégier « l’excellence », il n’y a pas d’autres choix que de d’opter pour une véritable institution telle que Fado em Si (Arco de Jesus 7 – ouvert tous les soirs – réservation obligatoire). Il s’agit d’un dîner-spectacle dans une cave du quartier d’Alfama. L’établissement est chic, un peu guindé et relativement cher, restaurant gastronomique oblige ! (Prix moyen : 50 € pour 2 courses). Vous aurez alors 4 ou 5 « fadistes » professionnels, un menu copieux, et une table réservée ! Les plus grands « fadistes » sont passés par ici, et la nouvelle génération est là pour votre plaisir

Fado Lisbonne Alfama Botecco da Fa

Le Fado "intime"

Ici, pas de décorum et l’atmosphère est familiale, on vous propose une autre vision du Fado, moins académique dans le cadre d’un petit restaurant de quartier.

Le Botecco da Fà (Rua do Vigário, 70 – fermé lundi et mardi – possibilité de réserver pour diner) est un de ces petits restaurant d'Alfama qui propose ce type de pretation.

Ici pas de droit d’entrée, on n’est pas obligé d’y manger mais la cuisine est honnête, typiquement portugaise, comme la décoration : châles et guitares aux murs ! Le tarif moyen est de l’ordre de 30 € pour deux courses. Vous ne payerez pas le cadre, seulement la musique

Il existe aussi des clubs de Fado dans lesquels on ne dîne pas (ou seulement pour grignoter) mais il faut débourser un droit d’entrée (de l’ordre de 15 €), les plus connus sont : Clube de Fado (Rua de Sao Joao da Praça) ou Mesa de Frades (Rua dos Remédios 139a).

Calçada Amalia Rodrigues à Alfama
Calçada Amalia Rodrigues à Alfama

Amalia Rodrigues, la reine du Fado de Lisbonne en 1965




Écrire commentaire

Commentaires: 0