Joshua Tree National Park

Déclaré parc national en 1994, le parc de Joshua Tree n'est pas le plus connu de Californie (même s'il s'agit d'un des plus visité de Californie avec le Yosemite et Death valley), est-ce peut être à cause de l'arbre dont il porte le nom : l'arbre de Josué (Joshua Tree) qui, selon la légende, aurait été qualifié "d'arbre le plus laid jamais vu par les premiers explorateurs" !! En effet, ce sont les premiers voyageurs mormons qui ont donné ce nom en voyant cet arbre aux branches bizarrement contorsionnées faisant penser à Josué montrant la direction de la Terre Promise...

Deux paysages distincts composent le parc : le désert du bas (du Colorado), sec et aride, à l'est et le désert ... du haut (Mojave) à l'ouest, plus frais mais couvert d'arbres de Josué.

Il s'étire sur près de 3 200 km2 et a accueilli, il y a plus de 5 000 ans, les premiers habitants du continent américain mais plus récemment, dans les années 70, il fut le lieu de retraite privilégié pour le milieu hippie de Los Angeles. Le milieu musical californien (The Byrds, le groupe Crosby, Stills & Nash, Tom Waits, Neil Young ou même The Eagles) le consacrèrent comme l'épicentre de la culture californienne entre le milieu des années 1970 et 1975. L'arbre a donné son nom au cinquième album du groupe irlandais U2.

Un peu de botanique... 

L'arbre de Josué (yucca brevifolia) est un hôte habituel du haut désert Mojave (à plus de 900 m d'altitude), il se distingue des autres variétés de yuccas par sa taille, qui peut atteindre 12 m. Ces arbres se reproduisent par graines mais aussi par de grands stolons qui courent sous terre. Ils colonisent ainsi de larges zones, formant de véritables "forêts" éparses. Les arbres sont rares dans le désert : le Joshua Tree donne un peu d'ombre à la végétation du "sous-bois" comme aux animaux, et sert de perchoir aux oiseaux. Le loriot construit son nid dans son buisson de feuilles. D'autres volatiles percent son tronc pour s'en faire un abri. Des lézards nichent dans les feuilles mortes dont sont couverts tronc et branches, et se nourrissent des nombreux insectes qui trouve dans l'arbre leur pitance et un abri relatif. Doté de nombreux moyens de survie, l'arbre de Josué se reproduit surtout par ses semences. Protégé par un épaisse écorce, il résiste au feu. Sa taille, et les boules de feuilles piquantes, protègent les fruits de trop nombreux gourmands. Ses graines peuvent demeurer en terre plusieurs années sans se corrompre, et germer lorsque les conditions sont devenues favorables.

Sa situation géographique 

Le  parc est méconnu car il ne se trouve pas sur les grandes routes touristiques, pourtant il n'est pas tant éloigné des grandes métropoles du sud des Etats-Unis  :

  • 140 miles (225 km) à l'est de Los Angeles,
  • 175 miles (280 km) au nord-est de San Diego,
  • 215 miles (346 km) au sud-ouest de Las Vegas, Nevada, 
  • 222 miles (357 km) à l'ouest de Phoenix, en Arizona

Vous pouvez approcher Joshua Tree de l'Interstate 10 ou California Highway 62 (la route de Twentynine Palms).

L'aéroport le plus proche est à Palm Springs.

 


Que peut on y faire ? 

Comme dans tous les parcs américains, la principale activité est la randonnée et les sentiers aménagés (nature trails) ne manquent pas, la carte du parc vous permet de les visualiser facilement. En fonction du temps que vous souhaitez  passer dans le parc, de vos centres d’intérêt et de l’énergie dont vous disposez, voici quelques idées :

  • le visitor center : en fait, il en existe 4 positionnés à chaque entrée du parc. Indispensable de s'y arrêter pour obtenir des informations sur le parc auprès des Rangers.
  • Barker dam (boucle d'1.3 mile) : réservoir d'eau construit par les premiers éleveurs de bétail, C’est toujours étonnant de tomber, en plein désert, sur une étendue (si petite soit-elle) d’eau !
  • Hidden valley  (pour en savoir plus sur ce site, ici) : vallée encerclée par les rochers qui auraient servi de repères aux voleurs de bétail (boucle d'1 mile).
  • Cholla cactus garden : grande concentration de ce cactus que l'on trouve essentiellement au Mexique et dans le sud de l'Arizona (petite boucle de 0.25 mile).
  • Cottonwood spring : seul circuit près de l'entrée sud du parc qui permet d'atteindre une oasis où l'on trouve palmiers, peupliers et animaux du désert du Colorado (boucle de 3 miles).
  • Skull rock : L'un des emblèmes de Joshua Tree ! Il s'agit d'un rocher qui, suivant l'angle, ressemble à un crâne. Nul besoin de faire le Skull Rock Trail pour voir le rocher. Un arrêt est prévu sur Park Blvd.
  • Keys view : destination populaire, perchée sur une crête, elle offre une vue panoramique sur la vallée de Coachella et la faille de San Andreas, cela vaut bien les 20 minutes en voiture depuis Park Boulevard.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir


Infos pratiques

Horaires : ouvert toute l'année 24 h / 24 h

Tarif : 20 $ par véhicule (valable 7 jours) ou Pass annuel des Parks nationaux (80 $)

Site web du parc : http://www.nps.gov/jotr/index.htm 





Écrire commentaire

Commentaires: 0